59. Genre de fossiles nommé en l'honneur du Canada (1922)

Genre de fossiles nommé en l'honneur du Canada

Les ammonites sont des invertébrés céphalopodes marins inhabituels. Ils ont atteint leur apogée au cours de l’Ère mésozoïque et ont disparu il y a environ 65 millions d'années. Des membres apparentés – les calmars, les pieuvres et les nautiles – vivent encore dans les océans d'aujourd'hui. En raison de la structure particulière de leur test (coquille) et du fait que les différentes espèces d'ammonites ont évolué rapidement et n'ont existé que pendant de courtes périodes de temps géologique avant de disparaître, les différentes espèces sont des marqueurs temporels précis pour différentes époques  géologiques. Les paléontologues de la Commission géologique du Canada et de partout dans le monde étudient et classifient les ammonites et les utilisent comme indicateurs de périodes géologiques.

En 1857, le paléontologue américain Fielding Meek a décrit une ammonite provenant de roches du sud‑est de l'île de Vancouver près de Komooks (aujourd'hui Comox) et l'a nommée Ammonites newberryanus, en hommage au géologue et explorateur américain John Newberry. Soixante ans plus tard, le paléontologue britannique Leonard Spath a reconnu que les fossiles de Komooks représentaient un groupe unique d'ammonites et a établi, en 1922, le genre Canadoceras pour ces fossiles canadiens distincts. Aujourd'hui, différentes espèces de Canadoceras ont été trouvées autour de la côte du Pacifique, au Japon, en Russie, en Alaska, en Colombie‑Britannique et en Californie.

Categorie : Roches, fossiles, minéraux et météorites

Décennie : Années 1920

Home - Accueil

Date de modification :