18. Ligne Logan (1860)

Ligne Logan

La ligne Logan, également appelée la faille de Logan, est une caractéristique géologique importante de l'est du Canada. Elle est assez bien connue, en particulier dans la région de la ville de Québec, mais la plupart des gens auraient de la difficulté à expliquer ce qu'elle est.

La ligne Logan marque la frontière entre deux provinces géologiques. Il s'agit des roches sédimentaires relativement non déformées et généralement horizontales du Paléozoïque précoce des basses-terres du Saint‑Laurent, au nord ou à l'ouest de la ligne Logan, et les roches déformées, plissées et chevauchées de la ceinture montagneuses des Appalaches, au sud ou à l'est de la ligne Logan. Les roches des Appalaches sont les racines d'un ancien système montagneux s'étendant de Terre‑Neuve au nord jusqu’à la Louisiane au sud.

Au cours de ses travaux de terrain près de la ville de Québec, en 1860, William Logan a été la première personne à identifier cette caractéristique et à en reconnaître l’importance. Il a supposé, correctement, qu'il s'agissait d'une faille, même s'il ne connaissait pas l'étendue de la ceinture montagneuse qu'elle définissait. La ligne Logan suit, plus ou moins, l'embouchure du fleuve Saint‑Laurent, puis passe entre l'île d'Anticosti et la péninsule de la Gaspésie.

Categorie : Progrès scientifiques

Décennie : Années 1860

Références

Logan, W.E., Murray, A., Hunt, T.S. et Billings, E., 1863. Géologie du Canada. Rapport de progrès depuis son commencement jusqu'à 1863; Commission géologique du Canada, 1043 p. [accompagné d' un atlas de cartes et de coupes.] doi:10.4095/123564

Alcock, F.J., 1945. Logan’s Fault; Journal of the Royal Astronomical Society of Canada, v. 39, p. 213-216. http://adsabs.harvard.edu/full/1945JRAS

Home - Accueil

Date de modification :