21. Eozoon canadense (1864)

Eozoon canadense

Geology of Canada, publié en 1863 par la Commission géologique du Canada, contenait un compte rendu de William Logan sur la découverte près d'Ottawa, en 1858, d'un morceau de calcaire cristallin dont la structure et l'apparence laissaient penser à une origine organique. Si c'était exact, cet échantillon serait un fossile des premières formes de vie sur la Terre ainsi qu'une contribution canadienne importante à la science. Des échantillons similaires ont été trouvés à d'autres endroits dans les roches laurentiennes qui montraient au microscope d’apparentes caractéristiques organiques. L’idée d'une origine organique a pris de l'essor, sous l’impulsion de William Dawson, directeur de l'Université McGill qui, en 1864, a nommé le fossile Eozoon canadense (animal de l'aube du Canada).

Logan et Dawson ont fait état de leurs résultats à la Geological Society of London, à savoir que Eozoon canadense était un foraminifère fossile géant. L'origine organique proposée a été remise en question, certains faisant valoir que les structures étaient d'origine minérale. Ce point de vue était appuyé par la découverte d'échantillons similaires dans des roches provenant de différentes périodes et de diverses localités. Logan a commencé à remettre ses idées en question, mais Dawson est demeuré inébranlable. La controverse s'est poursuivie jusqu'en 1894, lorsque des structures identiques ont été observées dans des blocs de calcaire métamorphisé éjectés d'un volcan italien – manifestement il ne s’agissait pas d’une origine organique.

Categorie : Roches, fossiles, minéraux et météorites

Décennie : Années 1860

Référence

Zeller, S., 2009. Inventing Canada: Early Victorian Science and the Idea of a Transcontinental Nation; Carleton Library Series 214; McGill-Queen’s University Press; 372 p. [réimpression].

Home - Accueil

Date de modification :