42. Sables bitumineux (1888)

Sables bitumineux

Les sables bitumineux sont composés de grains de sable recouverts d'une mince couche d'eau qui, à son tour, est recouverte de bitume et, dans certains cas, d'argile. Le bitume est très visqueux, ce qui signifie qu'il a une consistance sirupeuse; il s'écoule donc lentement, voire pas du tout. Il ne peut pas être extrait à moins d'être d'abord chauffé.

L'Alberta contient de grandes régions ayant d'épais dépôts de sables bitumineux, largement concentrés dans trois régions : Athabasca, Cold Lake et rivière de la Paix. Les peuples des Premières Nations utilisaient depuis longtemps du bitume mélangé avec de la gomme d'arbres pour enrober et imperméabiliser leurs canots.

Le premier Européen à prendre note des sables bitumineux était Peter Pond, commerçant de fourrures, en 1778. En 1875 et en 1882, la Commission explorait le territoire des sables bitumineux. Robert Bell, qui, par la suite, est devenu directeur intérimaire de la Commission (1901‑1906), a dirigé l'expédition de 1882. En 1888, dans une déclaration visionnaire, il a affirmé que : [traduction] « Les preuves […] convergent vers l'existence, dans les vallées de l'Athabasca et du Mackenzie, du champ de pétrole le plus vaste de l'Amérique, sinon du monde. » Bell n'exagérait pas, puisque nous savons aujourd'hui que les sables bitumineux de l'Athabasca sont la plus importante source de pétrole au monde.

Categorie : Progrès scientifiques

Décennie : Années 1880

Home - Accueil

Date de modification :