43. Bassin d’Athabasca (1888)

Bassin d'Athabasca

Le bassin d’Athabasca couvre 100 000 kilomètres carrés dans le nord de la Saskatchewan et de l’Alberta – une superficie plus grande que celle du Nouveau-Brunswick. En 1888, le géologue Richard McConnell, de la Commission géologique du Canada, a cartographié pour la première fois le grès se trouvant sur la rive sud du lac Athabasca. Bien que les unités de grès du bassin d’Athabasca et celles du bassin Martin, plus vieux, au nord figurent parmi les roches les moins radioactives sur la Terre, elles cachent d’importants gisements d’uranium. En fait, l’uranium découvert par des prospecteurs d’or dans les années 1930 autour du minuscule bassin Martin a alimenté la défense nucléaire du Canada et la production d’énergie des réacteurs CANDU de 1943 à 1982.

Depuis 1975, l’économie canadienne bénéficie grandement de la production d’uranium du bassin d’Athabasca, et, depuis 1968, ses fabuleuses ressources ont été annuellement reconstituées par des découvertes majeures. De 1943 à 1988, la Commission et la société d’État Eldorado Nucléaire Limitée ont conjointement exploré et mis en valeur les ressources énergétiques nucléaires du Canada. En 1988, la société Eldorado Nucléaire et la Saskatchewan Mining Development Corporation ont été fusionnées pour former la société Cameco Corporation Limited, qui est maintenant un chef de file mondial de l’exploitation minière. La Commission fournit toujours des données géoscientifiques qui orientent l’exploration et la mise en valeur de l’uranium en collaboration avec de solides partenaires provinciaux, de l’industrie et du milieu universitaire.

Categorie : Exploration

Décennie : Années 1880

Home - Accueil

Date de modification :