64. Minéraux stratégiques pour la guerre (1938)

Minéraux stratégiques pour la guerre

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale a donné à la Commission géologique du Canada une nouvelle priorité urgente. D’énormes quantités de métaux et de minéraux étaient nécessaires pour construire des chars d'assaut, des navires, des aéronefs et des armes, et les mines canadiennes travaillaient 24 heures par jour pour répondre à la demande. La guerre a également perturbé les approvisionnements canadiens en minéraux stratégiques pour les usages nationaux qui, auparavant, étaient importés de l'étranger. En conséquence, l'identification de nouvelles ressources en pétrole, en gaz et en minéraux stratégiques (comme la chromite, l'antimoine, l'étain, le tungstène et le mercure) est devenue la mission principale de la Commission géologique du Canada. En fait, en 1943, tout le travail de la Commission était concentré sur des projets liés à l'effort de guerre.

La découverte de mercure au lac Pinchi, près de Fort St. James, en Colombie‑Britannique, par J. G. Gray, géologue de la Commission, est un exemple notable. La découverte originale a été faite en 1938 mais, aux termes de sa nouvelle mission, la Commission a effectué d'autres travaux d’exploration dans la région qui ont mis en évidence une importante zone de faille minéralisée de 65 kilomètres. En 1944, le lac Pinchi était la plus importante source de mercure du Commonwealth britannique.

Categorie : Gouvernement

Décennie : Années 1930

Home - Accueil

Date de modification :