110. Première utilisation des ordinateurs en cartographie de terrain (1970)

Première utilisation des ordinateurs en cartographie de terrain

En 1965, il était évident que les méthodes conventionnelles ne suffiraient pas à traiter l’immense quantité de données recueillies durant un projet de cartographie de la Commission géologique du Canada qui couvrait 11 000 kilomètres carrés de la chaîne Côtière, en Colombie-Britannique. Il était nécessaire de faire appel à l’informatique.

Cette année-là, les cartes perforées d’IBM ont été utilisées pour la première fois sur le terrain pour saisir des données. À la fin de la saison, les données ont été transférées sur des bandes de papier avant d’être stockées sur l’ordinateur central de l’Université de la Colombie-Britannique. À partir de 1970, après de nombreuses itérations et de nombreux faux départs, toutes les données de terrain et de laboratoire ont été saisies dans un système de fichiers non hiérarchiques. Des cartes montrant, par exemple, la direction et le pendage, la composition des roches et la granulométrie pouvaient être tracées rapidement après la campagne de terrain.

Jim Roddick, géologue de la Commission, a dirigé ces travaux et a écrit bon nombre des programmes utilisés pour réduire et représenter graphiquement les données. Le principal avantage du système était que la collecte des données a été uniformisée durant les quelque 20 années qu’a duré le projet. Il s’agissait de la première utilisation systématique à grande échelle de systèmes de données informatiques au Canada, dans le cadre de levés géologiques, bien avant le développement du système d’information géographique (SIG) moderne.

Categorie : Travaux de terrain

Décennie : Années 1970

Roddick, J.A. et Hutchison, W.W., 1972. A computer-based system for geological field data on the Coast Mountains Project, British Columbia; 24th International Geological Congress, Session 16, p. 36-46.

Home - Accueil

Date de modification :