165. GanFeld (2004)

GanFeld

Les méthodes de collecte des données ont fortement évolué depuis les carnets annotés du fondateur de la Commission géologique du Canada, William Logan, et de ses contemporains. Ce qui n’a pas changé, toutefois, c’est l’importance de la saisie des données.

La saisie de données numériques sur le terrain est pratiquée à la Commission depuis le début des années 1990 avec l’aide d’un logiciel de cartographie appelé FieldLog, qui utilisait les premiers ordinateurs de poche et les tout premiers portables. Les outils de cartographie numérique comme FieldLog, et maintenant GanFeld, permettent d’automatiser et d’uniformiser la collecte des données sur place en fournissant les emplacements précis, des fiches de saisie et une interface cartographique pour la visualisation des données.

De plus, dans ce monde numérique, les chercheurs de la Commission disposent d’une mine de données au bout de leurs doigts. Ils peuvent consulter les données existantes et les cartes historiques d’un seul clic de bouton, ce qui permet l’analyse rapide pour appuyer la cartographie. La collecte simplifiée des données réduit aussi les délais de traitement et de publication, ce qui signifie que les données peuvent être rapidement partagées au sein de la Commission et avec le public.

Categorie : Travaux de terrain

Décennie : Années 2000

Home - Accueil

Date de modification :