Sélection de la langue

Recherche

Motivation, aspiration, inspiration d’un esprit inquisiteur – Dre Violina Lozeva-Thomas

La Dre Lozeva-Thomas vient d’une famille qui compte des femmes intelligentes, fortes, indépendantes et bien instruites. Elles ont influé sur sa vie (et sur son esprit inquisiteur) dès son plus jeune âge. Elle a toujours su qu’elle voulait pratiquer la médecine pour aider les gens à lutter contre leurs maladies. Ce qu’elle ignorait, c’est jusqu’où ce rêve la mènerait et que les différents parcours qu’elle emprunterait la mèneraient où elle est aujourd’hui et maintenant.

Bien qu’elle se soit sentie bien appuyée dans ses études, elle a toujours été une personne ambitieuse souhaitant faire ses preuves. Elle a fait des études et a été formée dans sa Bulgarie natale (où elle est devenue médecin) et en Finlande (où elle a décroché son doctorat en neuropharmacologie) avant de venir au Canada pour faire ses recherches postdoctorales.

Voilà ce qui l’a conduite à sa carrière actuelle en tant qu’agente d’évaluation de la Direction des produits thérapeutiques de Santé Canada, où elle met à profit sa vaste formation universitaire et toutes ses connaissances.

La Dre Lozeva-Thomas a la tâche importante de contribuer à garantir que les médicaments commercialisés au Canada sont sûrs et efficaces. Dans le cadre de son travail, elle examine à la lumière de son expérience et de sa formation scientifique des données issues d’études cliniques et d’autres données pertinentes fournies par des sociétés pharmaceutiques. Au final, son travail fournit le contexte nécessaire utilisé pour recommander l’homologation ou le rejet des médicaments servant à traiter des maladies diverses. Sa solide expérience en recherche et en médecine a contribué sans contredit à sa capacité d’évaluer efficacement les applications pharmaceutiques.

En plus d’être une scientifique, la Dre Lozeva-Thomas est aussi une épouse et une mère. Pendant sa jeunesse, nombre des modèles féminins qui ont contribué à façonner sa carrière lui ont appris qu’il était possible de réussir une carrière scientifique tout en ayant une famille.

Comme d’autres mères professionnelles, la Dre Lozeva-Thomas a dû faire des sacrifices dans son travail et dans sa vie personnelle. Mais, ses modèles et son entourage l’ont aidée à mieux traverser les moments les plus difficiles.

Elle dit : « Pour toute jeune femme qui travaille dur, les possibilités sont illimitées. Tout comme mes mentors m’ont encouragée à croire en moi et à réaliser mes rêves, j’essaie d’inspirer ces jeunes femmes et de leur montrer que tout est possible ». Malgré tout, elle est restée déterminée à montrer à sa fille, ainsi qu’à d’autres scientifiques en herbe, qu’avec la bonne motivation, il est possible de réussir et d’avoir une vie de famille positive.

Sans grande surprise, la Dre Lozeva-Thomas se consacre à la promotion du rôle des femmes dans les sciences. Elle est membre du comité directeur du réseau scientifique sur son lieu de travail et membre du comité consultatif national sur la science par l’intermédiaire de son syndicat, ce qui lui a donné l’occasion de participer à des activités visant à renforcer l’autonomie des autres femmes et d’en organiser.

« Un soutien accru aux femmes, tel que la modernisation continue des politiques de congé parental, le soutien aux mères après leur retour de congé de maternité, la mise en place de programmes de mentorat pour aider les femmes dans le domaine des sciences et l’augmentation des ressources financières consacrées à la recherche orientée vers les femmes » sont des étapes cruciales pour encourager davantage de femmes à se diriger vers une carrière scientifique, note-t-elle. La Dre Lozeva-Thomas travaille sans relâche pour faire avancer ces causes grâce à ses efforts infatigables comme bénévole dans le but de favoriser la participation des femmes aux activités scientifiques.

La Dre Lozeva-Thomas croit que la diversité des femmes en sciences est un atout, tout comme leur intérêt commun de faire une difference.

« Je ne suis qu’une seule des nombreuses femmes scientifiques qui travaillent à Santé Canada. Nous sommes d’âges différents, nous venons de milieux différents, nous avons des religions, des ethnies et des situations familiales différentes, nous avons des niveaux d’éducation différents – certaines ont un baccalauréat, d’autres un doctorat, conclut-elle. Ce que nous avons toutes en commun, c’est notre dévouement envers le travail que nous faisons et les répercussions que notre travail a sur la vie des Canadiens. Je suis fière de mes collègues et je voudrais les remercier toutes de veiller à la sécurité et à la santé des Canadiens ».


Attirons l’attention sur le travail exceptionnel des femmes en sciences! Cet article fait partie d’une série d’un mois pour célébrer les femmes dans le domaine des sciences, à partir de la Journée internationale des femmes et des filles de science (11 février) jusqu’à la Journée internationale de la femme (8 mars).


Date de modification :