Toundra arctique et répercussions sur les écosystèmes

Transcription de la vidéo

Greg Henry (professeur, Université de la Colombie-Britannique) :
La toundra recouvre presque un tiers du Canada. En russe, le mot toundra veut dire région sans arbres.

Narrateur :
Pendant l'Année polaire internationale, des scientifiques canadiens étudient les effets du réchauffement de la toundra sur l'atmosphère...

Greg Henry :
Nous sommes au fjord Alexandra, l'un des plus beaux endroits de la planète. Nous réchauffons des petits pots de toundra afin de mesurer le dioxyde de carbone, le méthane et l'oxyde de diazote - trois des grands gaz à effet de serre. Nous vérifions que le réchauffement qui se produit déjà change l'ensemble du système.

Narrateur :
Le Haut-Arctique se réchauffe d'un degré par décennie. Comment l'écosystème s'adaptera-t-il?

Greg Henry :
Nous recherchons les changements évolutifs dans ces plantes. Et si nous pouvons les prouver, cela indiquera que les plantes peuvent s'adapter aux changements rapides. (add website on screen: ipytundra.ca)

Narrateur :
Les scientifiques canadiens ont enrichi leurs connaissances dans ce domaine pendant l'Année polaire internationale...

Greg Henry :
En maintenant le flux de l'information, les Canadiens seront mieux renseignés sur ce qui se passe dans leur pays.

Date de modification :