Activités proposées

Rapport sur la littérature scientifique

Pour le projet de mi-session, les participants du Programme d’Éducation Coopérative de Recherche en Ligne auront à écrire un rapport basé sur 5 ou 6 articles scientifiques qui discutent des thèmes liés à leurs domaines de recherche. Les objectifs du projet sont (1) aider les étudiants à développer leurs habiletés d’écriture scientifique, (2) immerger les étudiants dans leurs sujet d’intérêt et (3) sélectionner les étudiants les plus compétants et les plus motivés pour des recherches en laboratoire (ou sur terrain). Les consignes du projet et les critères d’évaluation se trouvent ci-dessous.

Pour les enseignants :

Étant donné que la plupart des étudiants auront eu très peu d’expérience avec l’écriture et la lecture d’articles scientifiques, vos conseils et votre soutien seront essentiels pour qu’ils réussissent. Il serait une bonne idée d’expliquer le projet au début de l’année scolaire, au moins deux mois avant la date de remise du première brouillon, et maintenir des sessions hebdomadaires de revue et d’analyse d’articles scientifiques pour que les étudiants apprennent à lire et à disséquer des articles scientifiques. Vous devez aussi réserver une séance pour la discussion de l’écriture scientifique et des méthodes de citation.

Pour les étudiants :

La lecture et l’intégration de la littérature scientifique est une habileté essentielle pour un chercheur dans le domaine des sciences. Pour votre projet de mi-session, vous pratiquerez ces habiletés. 

Consignes du Projet :

Votre mentor vous a donné des copies PDF de quelques articles traitant de recherches pertinentes à son travail. Lisez les articles et écrivez un rapport sur les données essentielles. Votre rapport doit contenir une introduction, un corps, et une conclusion séparée par un titre.

Introduction : Décrivez votre domaine de recherche et expliquez sa pertinence. Donnez assez d’information pour que le lecteur comprenne les articles scientifiques. Longueur maximale: 500 mots.

Corps : Discutez bien les articles qui vous ont été donnés. Assurez-vous d’expliquez les objectifs de l’auteur, la stratégie expérimentale, les résultats et l’interprétation des résultats de chaque article. Vous pouvez utiliser des sous-titres pour séparer l’analyse de chaque article. Longueur maximale : 1200 mots.

Conclusion : Utilisez cette section pour lier les idées présentées dans chaque article. Vous pouvez aussi rappeler le lecteur de la pertinence du thème et discuter quelles questions restent à répondre. Longueur maximale : 300 mots.

Références : Vous devez faire une liste énumérée de toutes les références en format ACS (American Chemical Society – Société Chimique Américaine) dans l’ordre où elles apparaissent dans le rapport. Des références faites dans le texte sont aussi requises; vous devez mettre un numéro en exposant qui correspond au travail cité à la fin de la phrase qui fait référence à ce travail. Veuillez aussi inclure les identificateurs d’objet numérique (DOI) dans vos références.

Format ACS pour les articles de journal :

Article Imprimé :
Auteur, A. A; Auteur, B. B; Auteur, C. C. Titre de l’article. Abréviation du nom du Journal (en italique) Année (en gras), Volume (en italique), Pagination.

Article électronique :
Auteur, A. A; Auteur, B. B; Auteur, C. C. Titre de l’article. Abréviation du nom du Journal (en italique) [Enligne] Année (en gras), Volume (en italique), Pagination URL (date consulté).

Évaluation :

Votre rapport sera évalué par votre mentor. Vous recevrez une note basée sur trois critères: compréhension du sujet, précision de l’analyse de l’article, et clarté de l’écriture.

Evaluation
Critère Depasse les attentes Satisfait les attentes Nécessite des améliorations
Compréhension
Analyse
Écriture

Après avoir lu votre rapport, votre mentor déterminera votre éligibilité à participer dans des recherches en laboratoire ou sur le terrain.

 

Revue et Analyse de la littérature scientifique

Pour le projet de mi-session, les participants du Programme d’Éducation Coopérative de Recherche en Ligne devrons écrire un rapport basé sur 5 à 6 articles scientifiques référents à leurs thèmes de recherche. Néanmoins, la plupart des étudiants n’auront pas eu d’expérience précédente dans la lecture de la littérature scientifique. Le but des débats des revues et analyses de la littérature scientifique est d’engager les étudiants dans la lecture de pièces de littérature primaire.

Pour les Mentors

Demandez à l’étudiant de lire 5 ou 6 articles scientifiques – pas de revues – qui sont pertinents à votre domaine de recherche. En théorie, ces articles aideront vos étudiants à mieux comprendre la motivation pour votre projet (ou pour un projet auquel l’étudiant puisse contribuer). Vous pouvez aussi recommander des revues, de livres, ou des sites web qui, d’après vous, donneront à l’étudiant des informations de base sur votre domaine de recherche.

Pour les enseignants

Organisez les étudiants en groups d’après leurs domaines scientifiques d’intérêt. Dans chaque groupe, choisissez un des articles sélectionnés par le mentor pour que les étudiants le lisent et le discutent en détail la prochaine rencontre. Pour chaque article, les étudiants devront répondre aux questions ci-dessous :

  1. « Quelle est la question scientifique, et quelle est sa pertinence? »
  2. « Quelles données étaient déjà partie de la pensée scientifique avant la publication de cet article? »
  3. Révisez toutes les tables et toutes les données fournies par l’article. « Que nous disent les données? Expliquez la stratégie expérimentale (la méthode), les données et son interprétation. »

Encouragez la participation de tous les étudiants en leur demandant de répondre aux questions et de présenter les données à leurs pairs à tour de rôle. Cela peut être utile de montrer l’article et les données sur un grand écran en se servant d’un projecteur branché à un ordinateur.

Pour les étudiants

Vous travaillerez en groups d’après votre domaine scientifique d’intérêt. Vous aurez à lire et à débater en détail un article scientifique indiqué par votre enseignant toutes les deux semaines. Les articles seront sélectionnés parmi ceux fournis par votre mentor, de sorte que les discussions vous seront utiles pour votre projet de mi-session. Veuillez imprimer chaque article et préparez-vous à répondre les questions ci-dessous :

  1. « Quelle est la question scientifique, et quelle est sa pertinence? »
  2. « Quelles données étaient déjà partie de la pensée scientifique avant la publication de cet article? »
  3. Révisez toutes les tables et toutes les données fournies par l’article. « Que nous disent les données? Expliquez la stratégie expérimentale (la méthode), les données et son interprétation. »

Comment écrire un article scientifique

Par Daniel Muttiah, Enseignant du secondaire, Northview Heights SS, TDSB

Introduction

Les articles scientifiques son le moyen par lequel les idées scientifiques sont communiquées,  discutées, débâtées, et formalisées. Ils sont un outil important pour le développement et la croissance des connaissances scientifiques. Un article scientifique est essentiellement un article de journal qui se focalise sur un ou tous les points ci-dessous :

  • Discute de nouvelles idées
  • Développe des idées courantes
  • Fournit des façons alternatives de penser
  • Présente nouvelles données acquises par l’expérimentation
  • Examine des méthodes d’analyse et de procédure
  • Examine l’application d’idées dans d’autres branches de la science
  • Révise et résume un thème de débat actuel

Dans tous les types d’article scientifique cités ci-dessus, une bonne recherche, une bonne analyse et une écriture de haute qualité sont nécessaires à fin de créer un article scientifique digne d’être publié. L’objectif de cette activité est de créer un article scientifique pour publication.

Recherche :

La pensée scientifique s’accroître à travers la recherche. Par conséquent, la recherche est la base d’un article scientifique. La recherche peut se focaliser sur une théorie, une expérimentation, ou une revue d’idées scientifiques. Avant de commencer une recherche, un thème scientifique en question doit être clairement choisi et défini. Pour qu’une recherche aboutisse à un article scientifique, elle doit être originelle, ex.: apporter des nouvelles idées à la pensée scientifique. Par exemple, une recherche qui aboutit à un article qui décrit le mouvement des planètes en se servant des lois Newtoniennes ne serait pas considérée originelle, mais une recherche qui essaie d’expliquer la formation des anneaux de Saturne à travers les lois Newtoniennes serait considérée originelle. Ceci est à cause du fait qu’une explication du mouvement des planètes à travers les lois newtoniennes est déjà partie de la pensée scientifique, mais une explication de la formation des anneaux de Saturne n’a pas encore été acceptée dans la pensée scientifique.   

Une fois choisi le thème, on doit lire la littérature scientifique pour s’assurer de son originalité. Si le thème passe le test, alors la recherche peut commencer. Une documentation claire des données gérées à chaque étape de la recherche aidera dans l’analyse des données ainsi que dans l’écriture de l’article.

L’écriture :

Une écriture de haut niveau est un composant essential d’un article scientifique, et les éléments essentiels suivants doivent en faire partie: une introduction, les méthodes de la recherche, les résultats obtenus, une discussion des résultats, et une conclusion. L’écriture doit être Claire, concise et organisée de façon logique. Le formatage de l’article doit faciliter la compréhension des idées représentées dans le même par le lecteur. En outre, l’article doit aussi faire référence à toutes les sources de données, et indiquer les contributions faites par des individus et des organisations.

Publication :

Après avoir fini la recherche et écrit l’article, l’article est prêt à être publié. Une grande variété de revues imprimées ou électroniques, tout comme la Revue Canadienne des Jeunes Scientifiques, sont disponibles pour la publication d’articles scientifiques. Ces revues ainsi que ces publications permettent le partage d’information et le débat d’idées entre pairs et experts.

Avant qu’un article scientifique ne soit publié dans une revue, quelques travaux additionnels sont nécessaires. Plusieurs éditeurs ont des éléments d’écriture et des exigences de formatage qui doivent être strictement suivis. L’article doit subir une vérification soigneuse à fin d’être conforme aux exigences de l’éditeur. Une fois cette étape finie, on peut faire une demande de publication de l’article.

Mes meilleurs vœux à votre contribution au monde scientifique!

La critique d’un Article Scientifique

Par Tigist Amdemichael, Chef de développement du programme de sciences, TDSB

Le contrôle et la critique font partie intégrante d’une investigation scientifique. La publication de données pertinentes par des scientifiques n’est qu’une des plusieurs étapes du cycle de l’investigation. Néanmoins, plusieurs étudiants peuvent voir la publication d’idées scientifiques comme étant la fin du cycle. Ce malentendu est renforcé puisqu’une recherche dans le laboratoire scolaire d’habitude aboutisse à un rapport. Toutefois, un facteur clé du travail scientifique se passe après que les données aient été publiées. La façon dont la communauté scientifique répond à des allégations faites par des scientifiques est un facteur clé de la nature de la science. La communauté scientifique examine les articles scientifiques minutieusement à fin de trouver des fautes de logique ou dans la méthode. Ceci est une habileté importante que les étudiants doivent apprendre puisqu’elle est une étape essentielle dans le processus d’investigation. Comment engager les étudiants dans l’art de la critique des articles scientifiques?

D’abord, nous exposons les étudiants à la littérature primaire dans la forme de journaux scientifiques. Malheureusement, maints étudiants n’ont pas de contacte avec la littérature scientifique primaire dans le cadre de ses études scientifiques. C’est là qu’on reconnait l’utilité de la Revue Canadienne des Jeunes Scientifiques: une présentation préliminaire peut être faite en se servant d’un numéro de la Revue Canadienne des Jeunes Scientifiques. Cette revue fournie une collection d’articles scientifiques à un niveau d’écriture approprié à des étudiants de secondaire. C’est une revue écrite par des étudiants pour des étudiants. En outre, la Revue Canadienne des Jeunes Scientifiques publie une revue de chaque article fait par un expert dans son domaine respectif. Alors, les étudiants ont un exemplaire de ce que c’est qu’une critique scientifique. Enfin, les étudiants pourront passer à des articles plus longs et plus complexe trouvés dans d’autres revues scientifiques.

Un des obstacles trouvés dans l’usage d’articles scientifiques dans l’enseignement d’étudiants au niveau secondaire est leur connaissance limitée de ce type de journal professionnel. Une approche d’échafaudage peut aider à surmonter cette barrière. D’abord, commençons avec ce qui est déjà connu. Des sources secondaires d’informations – comme des magazines scientifiques – sont très populaires chez les étudiants. Les étudiants peuvent s’apercevoir des différences entre un journal scientifique et un magazine scientifique en comparant et contrastant les types d’articles trouvés dans l’un et l’autre. D’ailleurs, cet exercice permet aux étudiants de découvrir les avantages et les inconvénients des deux types de publication. Avec le temps, les étudiants pourraient même apprécier le niveau de profondeur trouvé dans la littérature scientifique primaire.

Une fois familiarisés avec le processus de conceptualisation d’un journal scientifique, les étudiants pourront commencer à critiquer des articles. Pour que les étudiants aient réussissent à leurs tâches, il faut modéliser le processus de déconstruction d’un article scientifique. Dans ce cas, il faut que les étudiants et/ou l’enseignant choisissent un article à critiquer. La figure 1 suggère un modèle qui peut être utilisé par étudiants et enseignants chaque fois qu’ils critiquent un article. Il est important d’utiliser un modèle consistant pour augmenter le niveau de confiance et de familiarité des étudiants avec le processus.

Figure 1 : L’analyse d’un article scientifique

Objectif :
Est-ce que l’auteur exprime l’objectif de sa pensée scientifique de manière claire?

Description du problème :
Dans vos propres mots, quelle est la question posée par l’auteur?
Comment pourriez-vous subdiviser cette question davantage?

Hypothèses :
Quelles sont les hypothèses de l’auteur?
Sont-elles justifiables? Pour quoi? Pour quoi pas?

La méthode :
Trouvez-vous des fautes dans la méthode utilisée par l’auteur? Feriez-vous des changements dans la conception des expériences?

Données :
Quel est le niveau de précision, clarté et pertinence entre les données recueillies et la question sous étude?

Résultats : 
A quel degré les données recueillies soutiennent le(s) affirmation(s) de l’auteur?
Quelles théories et/ou concepts scientifiques soutiennent ce raisonnement?

Conclusion :
Quelles sont les implications et les conséquences de cette recherche?

Point de Vue :
Quel est le point de vue de l’auteur?
A quel point est-ce scientifique?
De quels autres points de vue pourrait-on faire cette même recherche?

Après avoir internalisé le processus pour la critique d’un article scientifique, les étudiants pourront commencer des activités coopératives plus petites, une fois de plus se servant de journaux scientifiques. Cette forme d’apprentissage encourage les débats et sont à l’image de ce qui se passe quand un scientifique fait une déclaration scientifique. Chaque groupe peut-être donné un article différent et, à l’aide de la structure coopérative du casse-tête, il est possible de travailler une question scientifique donnée dans son intégralité.

Par ailleurs, tous les groups pourraient aussi travailler le même article et, à la fin, vérifier les différentes critiques produites. L’évaluation peut se faire en demandant à chaque étudiant de produire une critique individuelle de l’article en question à être remise, ce qui assure la responsabilisation.

Des activités de vulgarisation scientifique peuvent inclure une répétition de l’expérience et/ou une vérification et un test des changements proposés. Cela peut mener à une publication de méthodes améliorées ou de résultats alternatifs, tout en promouvant le dialogue scientifique. Les étudiants peuvent aussi être demandés de préparer des rapports laboratoires en format de journaux scientifiques pour enrichir leur expérience. A mesure que les étudiants gagneront plus de pratique, leur confiance et leur compréhension du processus scientifique augmentera. Alors, nous pouvons nous servir de journaux scientifiques régulièrement pour renforcer et/ou étendre le contenu scientifique discuté en salle de classe. Il vaut la peine d’investir sur l’utilisation de la littérature scientifique primaire. C’est une façon passionnante d’apporter des idées scientifiques actuelles dans la salle de classe.

Date de modification :