Sélection de la langue

Recherche

Réseau des conseillers scientifiques ministériels

La prestation de bons avis scientifiques aux administrateurs généraux, aux ministres et au cabinet n’est pas l’affaire d’un seul fonctionnaire ou bureau, mais d’un réseau de conseillers scientifiques des ministères et organismes gouvernementaux, que l’on mobilise officiellement aux étapes décisives d’un processus. En conséquence, en 2018, le Bureau de la conseillère scientifique en chef a annoncé qu’il chercherait à établir un réseau de conseillers scientifiques ministériels (CSM).

Le Réseau des CSM est présidé par la conseillère scientifique en chef et se réunit généralement une fois par mois pour :

  • Collaborer ou mettre de l’avant des initiatives pluriministérielles déterminées par le Réseau des CSM;
  • Agir à titre de pairs examinateurs pour des initiatives;
  • Promouvoir l’utilisation de données scientifiques pour éclairer l’élaboration, la pratique et l’évaluation des politiques;
  • Échanger des pratiques exemplaires pour appuyer les mandats respectifs de chacun;
  • Agir comme canal d’information et de conseils des communautés scientifiques et de recherche à l’administration et au gouvernement, de façon individuelle ou par la coordination de groupes d’experts ou de réunions bilatérales;
  • Promouvoir une approche coordonnée en matière de conseils scientifiques au gouvernement;
  • Se tenir collectivement au courant des activités et des volets de conseils dans l’ensemble du gouvernement.

Tirant parti de leurs champs d'expertise diversifiés, les membres s’appuient les uns les autres pour constituer une fonction consultative solide qui favorisera la collaboration entre de multiples secteurs à mesure que le réseau continuera de se développer au fil des mois et années à venir.



Réseau des conseillers scientifiques ministériels Biographies

  1. Sarah Gallagher, Conseillère scientifique du président de l'Agence spatiale Canadienne (ASC)
  2. Shawn Marshall, Conseiller scientifique ministériel d'Environnement et Changement climatique Canada (ECCC)
  3. Paul Snelgrove, Conseiller scientifique ministériel, Pêches et Océans Canada (MPO)
  4. Cara Tannenbaum, Conseillère scientifique ministérielle à Santé Canada (SC)
  5. Gordon Lovegrove, Conseiller scientifique ministériel, Transport Canada (TC) et Infrastructure Canada (INFC)
  6. David Hik, Scientifique en chef & directeur exécutif (programmes), Savoir polaire Canada (POLAIRE)
  7. Sarah Viehbeck, Conseillère scientifique en chef de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC)
  8. Joel Martin, Premier dirigeant scientifique et Dirigeant principal de la recherche numérique, Conseil national de recherches du Canada (CNRC)
  9. Marc Saner, Conseiller scientifique ministériel, Ressources naturelles Canada (RNCan)


Sarah Gallagher

Sarah Gallagher
Conseillère scientifique du président de
l'Agence spatiale canadienne

Études

  • Baccalauréat en physique, Université Yale (1995)
  • Doctorat en astronomie et en astrophysique de l'Université Penn State (2002)
  • Chercheuse postdoctorale au Center for Space Research du Massachusetts Institute of Technology (2002-2003)
  • Université de la Californie à Los Angeles, en 2003, à titre de boursière du programme du télescope spatial Spitzer (2003-2006)

Carrière

  • Conseillère scientifique du président de l'Agence spatiale canadienne depuis 2018.
  • Professeur agrégé au département de physique et astronomie de l’université Western.
  • Ses recherches portent sur la croissance des trous noirs supermassifs au centre de lointaines galaxies ainsi que sur les interactions entre les galaxies d'amas riches.
  • Membre du comité consultatif du télescope spatial Hubble et de deux archives de données spatiales.
  • Elle a fait partie du conseil d'administration de la Société canadienne d'astronomie.
  • Elle a coécrit A Vision for Canadian Space Exploration, un livre blanc qui présente une vision de l'écosystème dynamique nécessaire au développement de l'exploration spatiale.

haut de la page


Shawn Marshall

Shawn Marshall
Conseiller scientifique ministériel
Environnement et Changement climatique Canada

Études

  • B.Sc.A. en sciences de l’ingénierie de l’Université de Toronto (1991)
  • Ph.D. en géophysique et astronomie de l’Université de la Colombie-Britannique (1996)

Carrière

  • Nommé conseiller scientifique ministériel en 2019.
  • Professeur au Département de géographie et titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur les changements climatiques à l’Université de Calgary.
  • Fellow du Programme d’évolution du système terrestre de L'Institut Canadien de Recherches Avancées ("CIFAR"), 2001-2015
  • En tant que chercheur scientifique sur la cryosphère, il se spécialise en glaciologie et utilise la modélisation en combinaison avec la recherche sur le terrain pour étudier la dynamique des glaciers et de la nappe glaciaire et les processus cryosphère-climat, notamment dans le cadre de travaux sur le terrain dans l’ouest et l’arctique canadien, en Islande, et au Groenland.
  • Il a été membre du conseil d’administration de l’Institut arctique de l’Amérique du Nord et dans le cadre d’activités scientifiques nationales et internationales, y compris sur le Conseil de direction scientifique du réseau international de la Mountain Research Initiative, vice président du groupe d’étude sur la cryosphère de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), et représentant du Canada au sein du groupe de travail sur la cryosphère du Comité international pour les sciences arctiques (CISA).

haut de la page


Paul Snelgrove

Paul Snelgrove
Conseiller scientifique ministériel
Pêches et Océans Canada

Études

  • Baccalauréat ès sciences avec spécialisation (biologie), Université Memorial de Terre Neuve (1984)
  • Maîtrise en sciences (océanographie), Université McGill (1987)
  • Doctorat (océanographie biologique), Massachusetts Institute of Technology/Woods Hole Oceanographic Institution (MIT/WHOI) (1993)

Carrière

  • Nommé conseiller scientifique principal en 2020.
  • Professeur d’océanographie et de biologie à l’Université Memorial de Terre-Neuve au Canada.
  • Dirige depuis 2008 le Réseau stratégique du conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour des océans canadiens en santé, qui travaille sur les trois océans du Canada afin de développer de nouveaux outils et de nouvelles approches pour favoriser la durabilité des océans.
  • Depuis 2017, directeur scientifique associé de l’Ocean Frontier Institute, qui rassemble des chercheurs du Canada atlantique et d’ailleurs pour soutenir la recherche sur les océans sûrs et durables.
  • Océanographe biologique travaillant sur l’écologie et la conservation des communautés marines côtières et de haute mer, le fonctionnement et la connectivité des écosystèmes des poissons et des invertébrés des fonds marins, les modèles et les moteurs de la biodiversité.

haut de la page


Cara Tannenbaum

Cara Tannenbaum
Conseillère scientifique ministérielle
Santé Canada

Études

  • Diplôme en médecine de l’Université McGill (1994), avec spécialisation en médecine interne (1997) et en gériatrie (2000)
  • Maîtrise en épidémiologie et en biostatistique de l’Université McGill (2002)

Carrière

  • La Dre Tannenbaum agit à titre de conseillère scientifique ministérielle (2019) et relève directement du sous-ministre.
  • Elle est professeure à la Faculté de médecine et à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal.
  • Elle fournit à la haute direction de Santé Canada des avis scientifiques indépendants sur les dossiers complexes. Elle agit à titre de championne pour un nouveau cadre d’excellence en matière de science et de recherche à l’échelle du Ministère.
  • Elle a lancé le tout premier Réseau d’intégration de la science et de la recherche de Santé Canada.
  • Depuis 2015, la Dre Tannenbaum agit également à titre de directrice scientifique de l’Institut de la santé des femmes et des hommes (ISFH) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). À ce titre, à la demande de Santé Canada, elle supervise un certain nombre de projets de recherche collaborative visant à intégrer les dimensions sexospécifiques dans des politiques et programmes clés.
  • La Dre Tannenbaum est membre du Comité consultatif scientifique sur les produits de santé destinés aux femmes (CCS-PSDF) de la Direction générale des produits de santé et des aliments (DGPSA).
  • La Dre Tannenbaum a reçu plusieurs prix, dont le Prix Trailblazer décerné par le Centre canadien des politiques scientifiques, le Purvis Memorial Award décerné par la Society of Chemical Industry, le William B. Abrams Award décerné par l’American Society of Clinical Pharmacology and Therapeutics, et le prix May Cohen pour l’équité, la diversité et le genre décerné par l’Association des facultés de médecine du Canada.
  • La Dre Tannenbaum est membre de l’Ordre du Canada (2021).

haut de la page


Gordon Lovegrove

Gordon Lovegrove
Conseiller scientifique ministériel
Transport Canada (TC) et Infrastructure Canada (INFC)

Études

  • Doctorat en génie civil (utilisation durable des terres et transport) de l’Université de la Colombie-Britannique (2006)
  • Diplôme en administration publique, Cap College (1996)
  • MBA en politique publique, Simon Fraser University (1993)
  • M. Eng en genie civil, UBC (1988)
  • BA. Sc., en genie civil, UBC (1982)

Carrière

  • M. Lovegrove s’acquittera conjointement de ses fonctions de conseiller scientifique ministériel auprès d’Infrastructure Canada (INFC) et de Transport Canada (TC). Il relève directement des sous-ministres de TC et d’INFC.
  • Professeur agrégé de l’Université de la Colombie-Britannique.
  • Expert de premier plan en matière de transport durable, d’infrastructure et de développement communautaire, de sécurité routière et d’Hydrail (système ferroviaire hybride à pile à combustible et à batterie).
  • Il a été un témoin expert et un expert-conseil reconnu à l’échelle internationale dans les domaines du développement durable et de la sécurité des transports.
  • De plus, il a publié plus de 80 articles dans des revues scientifiques évaluées par des pairs, des comptes rendus de conférences et des livres, et a présenté le travail qu’il a accompli lors de conférences nationales et internationales.
  • Vice-président des programmes techniques de la Société canadienne de génie civil et membre de nombreux comités nationaux et internationaux.
  • En 2020, il a reçu le Prix du service communautaire de l’Association of Professional Engineers and Geoscientists of the Province of British Columbia pour ses efforts visant la création de collectivités durables.

haut de la page


David Hik

David Hik
Scientifique en chef & directeur exécutif (programmes)
Savoir polaire Canada (POLAIRE)

Études

  • Baccalauréat en biologie de l’Université Queen’s (1986)
  • Maîtrise en sciences (botanique) de l’Université de Toronto (1988)
  • Doctorat en zoologie de l’Université de la Colombie-Britannique (1994)
  • Boursier postdoctoral, Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO), Canberra

Carrière

  • Nommé scientifique en chef et directeur exécutif (programmes) à Savoir polaire Canada en 2021.
  • Professeur au Département des sciences biologiques de l'Université Simon Fraser.
  • Écologiste spécialisé dans les interactions entre les espèces et les réponses des environnements froids aux perturbations et aux changements climatiques.
  • Responsable de la mise en œuvre et la prestation des programmes de POLAIRE en matières de science et technologie et de mobilisation des connaissances, ainsi que leur co-développement avec les partenaires autochtones et les titulaires de droits dans le nord du Canada.
  • Fournis une orientation stratégique qui favorise la coopération et la coordination pangouvernementale de la recherche arctique et polaire tout en s'alignant et supportant les priorités du gouvernement du Canada.
  • Tenu les fonctions de directeur exécutif du Secrétariat canadien de l'Année polaire internationale, de président du Comité international des sciences de l'Arctique (IASC) et de membre du conseil d'administration de Savoir Polaire Canada et de l'Institut de recherche communautaire de l'Arctique.

haut de la page


Sarah Viehbeck

Sarah Viehbeck
Conseillère scientifique en chef de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC)

Études

  • B.A. spécialisé, Sciences de la santé communautaire, Université Brock
  • Certificat de l'École internationale d'évaluation de l'impact de la recherche
  • M.Sc., études sur la santé et gérontologie, Université de Waterloo
  • Ph.D., études sur la santé et gérontologie, Université de Waterloo

Carrière

  • Dre Sarah Viehbeck est la conseillère scientifique en chef de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) depuis 2022.
  • Dans ce rôle, elle est chargée de fournir un leadership stratégique pour superviser et soutenir l'excellence scientifique, l'intégration science-politique et la promotion de la science, ainsi que de redynamiser la vision scientifique et la capacité de « renforcer la voix de la science » dans l'ensemble de l'Agence.
  • Auparavant, elle était vice-présidente associée, Programme de recherche - Intégration des données probantes aux IRSC. Dans ce rôle, la Dre Viehbeck était responsable de l'élaboration de toutes les stratégies et politiques liées à la science. Là, elle a dirigé la conception d'un ensemble complet de programmes et d'initiatives visant à appuyer le mandat des IRSC, en mettant l'accent sur l'équité, la diversité et l'inclusion ainsi que sur la croissance et le maintien d'un effectif de recherche en santé canadien solide et durable. Elle a également joué un rôle de leadership clé dans la réponse de l'Agence à la COVID-19.
  • Dre Viehbeck est une ancienne membre auxiliaire du corps professoral de l'École de santé publique et des systèmes de santé de l'Université de Waterloo et de l'École interdisciplinaire des sciences de la santé de l'Université d'Ottawa et ancienne membre du conseil d'administration du Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé.
  • Elle a été reconnue pour ses contributions par le Senior Women Academic Administrators of Canada, l’Unité de recherche sur le tabac de l’Ontario, l’Association canadienne de santé publique et par un prix d’excellence du président des IRSC.

haut de la page


Joel Martin

Joel Martin
Premier dirigeant scientifique et Dirigeant principal de la recherche numérique
Conseil national de recherches du Canada (CNRC)

Études

  • B.A., psychologie cognitive, Université du Manitoba (1984)
  • M.A., psychologie cognitive, Université du Manitoba (1986)
  • M.Sc., informatique, Institut de technologie de Géorgie (1987)
  • Doctorat en informatique, Institut de technologie de Géorgie (1992)

Carrière

  • Il a été nommé premier dirigeant scientifique en 2022 et dirigeant principal de la recherche numérique au Conseil national de recherches du Canada en 2021.
  • Il est informaticien spécialisé dans l’intelligence artificielle et le traitement des langues naturelles pour la prise de décision, l’analyse de texte, la surveillance de la santé et le traitement multilingue.
  • En sa qualité de dirigeant principal de la recherche numérique, il dirige la transformation de la science numérique pour le Conseil national de recherches du Canada, en particulier dans l’utilisation d’algorithmes pour accélérer la découverte et la conception.
  • Il a créé le programme de recherche ciblé du CNRC sur l’intelligence artificielle (IA) au service de la conception, qui développe et fournit des technologies et des capacités d’IA pour accélérer les processus de découverte, de R-D et d’innovation. Avec des collaborateurs universitaires, le programme fait progresser les algorithmes, les méthodes et les ensembles de données pour aider les ingénieurs, les chercheurs et les scientifiques.
  • Il a dirigé plusieurs projets de transfert de technologie à grande échelle vers l’industrie et d’autres ministères.

haut de la page


Marc Saner

Marc Saner
Conseiller scientifique ministériel
Ressources naturelles Canada (RNCan)

Études

  • Maîtrise ès sciences, Biologie (équivalent), Université de Bâle, Suisse (1986)
  • Doctorat ès philosophie, Écologie, Université de Bâle, Suisse (1991)
  • Maîtrise ès arts, Philosophie (Éthique), Université Carleton (1999)

Carrière

  • Conseiller scientifique ministériel (nomination en 2022). À ce titre, il relève directement du sous-ministre et prodigue des conseils scientifiques indépendants à la haute direction de RNCan
  • Directeur et professeur, Département de géographie, environnement et géomatique, Université d’Ottawa
  • Premier directeur, Institut de recherche sur la science, la société et la politique publique (2010 à 2015), Université d’Ottawa
  • Directeur général et directeur de recherche (2008 à 2010), Initiative de gouvernance réglementaire, École de politiques et d’administration publiques, Université Carleton
  • Vice-président à la direction et directeur des évaluations, Conseil des académies canadiennes (2006 et 2007), Ottawa
  • Directeur, Institut sur la gouvernance (2003 à 2006), Ottawa
  • Chef de la direction, Centre des questions éthiques et politiques (1999 à 2002), Université Carleton

haut de la page


Date de modification :