Mésinformation scientifique

Mésinformation scientifique

La mésinformation scientifique est omniprésente. On peut la voir par hasard sur Internet ou dans un message affiché par des amis sur les réseaux sociaux. Elle continue de se propager. Pour lutter contre elle, il est important d’en être conscient et d’avoir une pensée critique. On soutient ainsi la littératie scientifique, et l’on contribue à établir la distinction entre la mésinformation et la réalité.

Apprenez comment déceler la mésinformation scientifique et pourquoi il est important d’y remédier. Le gouvernement du Canada, des universitaires et d’autres organismes offrent également des ressources pour vous aider.

Comment déceler la mésinformation scientifique

Le grand nombre de différentes sources d’information en ligne fait qu’il peut être difficile de distinguer la réalité de la fiction. Voici quelques conseils pour déceler la mésinformation en ligne et prendre de meilleures décisions fondées sur des preuves.

Comprendre la différence entre la mésinformation et la désinformation

  • La mésinformation est une information fausse ou trompeuse, quelle que soit l’intention de la source.
  • La désinformation est un type de mésinformation créée avec l’intention de tromper, de profiter ou de nuire.

Vérifier l’information auprès de sources fiables

Si une information quelconque semble douteuse ou inexacte, consultez des sources fiables pour en vérifier l’exactitude.

Voici quelques exemples de sources fiables d’information scientifique :

  • Les scientifiques
  • Les médecins
  • Les autres professionnels de la santé (personnel infirmier, pharmaciens, etc.)
  • Les chercheurs d’universités certifiées
  • Les musées et centres scientifiques

Trouver la source initiale de l’information

Pour confirmer l’exactitude d’une information, trouvez-en la source. Si elle provient des réseaux sociaux ou d’un forum de discussion, confirmez-la auprès d’autres sources fiables.

Vérifier le nom du domaine

Un indice révélateur de diffusion de mésinformation est le nom du domaine d’un site Web. Il peut ressembler à un site de nouvelles populaire, mais contenir des fautes d’orthographe ou avoir une URL légèrement différente.

Pourquoi faut-il lutter contre la mésinformation

La mésinformation peut nuire à la compréhension de sujets importants, notamment lorsque l’on traite de questions scientifiques complexes, incomplètes ou en cours d’étude. Les conséquences de la mésinformation dans les domaines des sciences et de la santé sont graves et peuvent porter atteinte à la santé et à la sécurité de la population canadienne, par exemple :

  1. en diffusant de l’information sur de fausses mesures préventives ou de faux traitements;
  2. en semant le doute sur des traitements scientifiquement éprouvés, ce qui peut nuire à la santé des particuliers et de la population en général;
  3. en remettant en question la confiance des gens envers la science et les services de santé;
  4. en suscitant le doute envers les établissements de santé ou de recherche du secteur public.

Ressources

Il est essentiel d’avoir du matériel pédagogique sur la mésinformation scientifique pour se doter d’outils efficaces pour lutter contre le problème. Voici quelques ressources utiles pour les éducateurs, les parents et les jeunes :

Actua
Actua est un organisme de bienfaisance canadien qui prépare les jeunes de 6 à 26 ans à devenir de futurs chefs de file et innovateurs. Il amène les jeunes à participer à des expériences inclusives et pratiques dans les domaines des STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) qui leur permettent d’acquérir des compétences essentielles et plus de confiance en eux-mêmes. Grâce à une équipe nationale de sensibilisation et à un vaste réseau d’universités et de collèges, Actua rejoint les jeunes canadiens au moyen de camps d’été, d’ateliers en classe, de clubs, de la formation des enseignants et d’activités de sensibilisation communautaire.

Association canadienne des centres de sciences (ACCS)
L’ACCS appuie un réseau de musées et de centres scientifiques. Elle offre des ressources, des possibilités de perfectionnement professionnel et des services de sensibilisation pour promouvoir l’apprentissage des sciences au Canada. Les musées et les centres scientifiques mettent en vedette les sciences en en présentant leur élégance et leur nécessité, et ce, de façon accessible au grand public.

Parlons sciences
Parlons sciences est un organisme de bienfaisance canadien qui s’engage à former des jeunes qui sont des penseurs créatifs et critiques et des citoyens bien informés prêts à vivre et à s’épanouir dans un environnement mondial complexe. Depuis plus de 25 ans, Parlons sciences offre gratuitement aux jeunes et aux éducateurs canadiens des programmes de STIM attrayants et fondés sur des données probantes.