L’innovation ne manque pas

1 août 2023

C’est une situation à laquelle personne ne veut faire face. Vous avez besoin d’un médicament ou d’un produit de santé, mais vous ne le trouvez nulle part. La raison ? Une pénurie.

Bon nombre d’entre nous ne connaissons que trop bien les pénuries de médicaments, qui ont augmenté au cours des dernières années. Les contraintes liées à l’offre mondiale, les problèmes de fabrication, les difficultés d’accès aux matières premières et la pandémie de COVID-19 sont quelques-unes des principales raisons de cette augmentation.

Heureusement, les experts de Santé Canada ont travaillé fort pour remédier aux pénuries. Stephanie Di Trapani, directrice de la Division des pénuries de médicaments de Santé Canada, s’est donné pour mission personnelle de détecter, d’évaluer, d’analyser, d’atténuer et de surveiller les pénuries. Et c’est exactement ce qu’elle fait dans divers rôles depuis plus de 10 ans.

Jeter les bases

En 2012, une pénurie nationale critique d’analgésiques, d’anesthésiques, d’antibiotiques et de produits injectables en milieu hospitalier a eu de graves conséquences. L’incidence a été généralisée : de nombreuses personnes n’ont pas été en mesure d’obtenir les médicaments dont elles avaient besoin, et certaines chirurgies ont été reportées ou même annulées.

« Jusqu’à ce moment, le Canada n’avait pas vraiment fait face à une pénurie nationale critique de cette ampleur. Nous étions en territoire inconnu. À l’époque, Santé Canada s’efforçait surtout de s’assurer que les médicaments étaient sûrs, efficaces et de bonne qualité. Cette pénurie nous a montré que nous devions être plus proactifs et accroître la coordination entre tous les intervenants », explique Mme Di Trapani.

En réponse à cette pénurie, Santé Canada a aidé à créer le Comité directeur multilatéral sur les pénuries de médicaments (CDMPM) en 2012. Ce comité, coprésidé par Santé Canada, réunit des représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ainsi que des associations de professionnels de la santé, de patients et de l’industrie. Il a été créé dans le but d’améliorer l’échange d’information et de déterminer les mesures à prendre pour gérer et atténuer les pénuries de médicaments au Canada.

Accroître la transparence

La création du Comité a été utile pour améliorer les réponses face aux pénuries. Cela dit, Mme Di Trapani et son équipe avaient toujours besoin de plus d’information de la part des fabricants pour prévenir et pallier les pénuries.

« Il est essentiel d’obtenir les faits rapidement. Plus tôt les fabricants communiquent l’information dont nous avons besoin, plus grande sera l’incidence que nous pourrons avoir pour contrer une pénurie », déclare Mme Di Trapani.

Conscients de ce manque d’information, Mme Trapani et son équipe ont travaillé à l’élaboration d’un nouveau règlement qui exige que les fabricants déclarent les pénuries existantes et prévues ainsi que les interruptions de certains médicaments d’ordonnance. En fait, le Canada a été l’un des premiers pays à mettre en œuvre un règlement sur la déclaration des pénuries.

Grâce à ce règlement, Santé Canada a amélioré :

  • l’évaluation de la situation de l’offre et de la demande d’un médicament;
  • la détermination des options pour atténuer les répercussions des pénuries de médicaments, comme permettre l’importation d’approvisionnements autorisés à l’étranger, prolonger la date d’expiration des produits et, dans la mesure du possible, aider à accélérer la livraison des réapprovisionnements;
  • l’assurance d’une communication rapide et efficace entre tous les groupes potentiellement touchés;
  • le travail avec les intervenants sur des stratégies qui visent à prévenir les pénuries et à renforcer la chaîne d’approvisionnement.

Si vous cherchez plus d'information au sujet de pénuries de certains médicaments, cliquez ici

Amélioration constante

Malheureusement, les pénuries ne peuvent pas toutes être évitées, atténuées ou résolues aussi rapidement que nous le voudrions en raison de leur complexité et de facteurs indépendants de notre volonté. L’automne dernier, le Canada a connu une pénurie d’analgésiques pour enfants (acétaminophène et ibuprofène) et d’antibiotiques. Une demande sans précédent a causé une pénurie qui a duré jusqu’à huit mois.

Mme Di Trapani et son équipe ont travaillé jour et nuit pour trouver des solutions. Ils ont notamment travaillé avec les fabricants pour obtenir des approvisionnements d’autres pays, communiqué avec les pharmaciens pour les aider à gérer les approvisionnements et collaboré avec les professionnels de la santé pour fournir de l’information et des conseils aux parents et aux fournisseurs de soins qui ont été touchés par cette pénurie.

« C’était tout un défi. Mais les systèmes que nous avons mis en place au cours de la dernière décennie nous ont aidés à trouver des façons novatrices de gérer cette pénurie et à nous assurer que les parents et les fournisseurs de soins obtiennent les médicaments dont ils avaient besoin. Nous avons déjà commencé à utiliser à bon escient les leçons tirées de cette pénurie pour la prochaine saison du rhume et de la grippe », déclare Mme Di Trapani.

Les experts de Santé Canada et les intervenants du domaine de la santé font tout ce qu’ils peuvent pour aider à gérer ces pénuries, mais ils ne peuvent pas le faire seuls. Pour en savoir plus sur la façon dont les pénuries de médicaments sont gérées et sur la façon dont vous pouvez aider, consultez l’infographie ci-dessous.

Infographie: Aider les Canadiennes et les Canadiens à faire face aux pénuries de médicaments

  • Version textuelle - Infographie: Aider les Canadiennes et les Canadiens à faire face aux pénuries de médicaments

    Aider les Canadiennes et les Canadiens à faire face aux pénuries de médicaments

    Qu'est-ce qu'une pénurie de médicaments?

    C'est une situation dans laquelle les stocks d'un médicament ne suffisent pas à répondre à la demande.

    Pourquoi y a-t-il des pénuries de médicaments?

    Les pénuries de médicaments sont un problème mondial. Elles peuvent se produire pour bien des raisons.

    • Demande pour un médicament supérieure aux stocks de ce médicament
    • Problèmes de fabrication ou de qualité
    • Problème d'innocuité entraînant un rappel de médicament
    • Retards d'expédition ou problèmes de distribution
    • Cessations de vente de médicaments

    Santé Canada joue un rôle de chef de file en réunissant tous les acteurs pour essayer de prévenir les pénuries.

    Si ce n'est pas possible, Santé Canada travaille avec ces acteurs pour détecter, évaluer, analyser, atténuer et suivre les pénuries.

    Comment les pénuries de médicaments sont-elles prévenues et gérées?

    La prévention et la gestion de pénuries de médicaments exigent des efforts de nombreux acteurs:

    • Santé Canada
      • emploie des outils de réglementation pour autoriser une hausse des stocks, notamment par l'importation de médicaments homologués à l'étranger
    • Les professionnels de la santé
      • trouvent des produits de rechange sûrs et efficaces
    • Les provinces et les territoires
      • travaillent avec les hôpitaux, les pharmaciens, les détaillants et les distributeurs pour gérer les stocks
    • Les fabricants de médicaments
      • doivent déclarer les pénuries et les cessations de vente réelles et anticipées de certains médicaments à Santé Canada.
      • augmentent la production ou accélèrent le réapprovisionnement
    • Les distributeurs
      • assurent un suivi des stocks et accélèrent les livraisons de réapprovisionnement
    • Les pharmaciens
      • conseillent les patients, ménagent les médicaments lorsque c'est possible et délivrent les médicaments selon les besoins.

    Que pouvez-vous faire pour aider?

    N'achetez que les médicaments qu'il vous faut. D'autres auront ainsi accès aux stocks requis.

    Demandez conseil à un médecin ou à un pharmacien sur les produits de remplacement et les façons de faire durer les stocks.

Télécharger l'infographie en format PDF ici.